Échographie

Le principe

C’est un examen d’imagerie médicale qui utilise les ultrasons permettant l’étude des organes et de nombreuses régions anatomiques comme les articulations, l’abdomen, le pelvis ou encore le cou.
Un bilan radiologique standard au niveau de la zone concernée, en particulier pour les articulations peut vous être prescrit avant l’examen.

Contre indications

Il n’y a pas de contre-indication pour cet examen.

Déroulement de l’examen

Après vos démarches d’enregistrement à l’accueil, la manipulatrice viendra vous chercher en salle d’attente, prendra votre ordonnance, vous installera dans la salle et vous questionnera sur les indications de l’examen.

Vous serez installé sur le divan, en position allongée ou assise.
Il vous sera demandé d’enlever les vêtements pour la partie du corps concernée.
L’examen est indolore.

Certaines échographies demanderont une préparation :
• Échographie abdominale : être à jeun 4 heures avant l’examen (ni boire ni manger ni fumer)
• Echographie pelvienne : avoir la vessie remplie pour l’examen soit boire 2 grands verres d’eau deux heures avant le rendez-vous
• Echographie abdomino-pelvienne : être à jeun et avoir la vessie pleine.

Pour l’échographie pelvienne, afin d’obtenir des meilleurs résultats sur la réalisation de l’examen, le médecin pourra être amené à utiliser une sonde au niveau du vagin ou du rectum pour approfondir son diagnostic.

Tout au long de l’examen, le médecin radiologue commentera les images.

A la fin de l’examen, il interprétera votre examen de manière plus détaillée.

Après la réalisation de l’examen, la manipulatrice vous invitera à passer par l’accueil pour finaliser votre dossier : la secrétaire vous invitera à attendre ou re passer plus tard au cabinet afin de récupérer vos résultats (le compte rendu et les images).

Infiltrations sous échographie

Le principe

Elle a pour but d’injecter un produit d’action locale (majorité des cas des corticoïdes) pour diminuer les douleurs.
Le guidage peut se faire soit sous échographie soit sous radiographie. Le guidage permet d’être certain de la position optimale de l’aiguille avant d’injecter le produit.

Avant l’examen

Vous devez apporter l’ordonnance de votre médecin, ainsi que les produits prescrits par le médecin radiologue lors de la prise de votre rendez-vous.

Pour ce genre d’examen, il n’y a pas de préparation particulière. Il est indispensable d’informer la secrétaire lors de la prise de votre rendez-vous, si vous prenez un traitement anti coagulant.
Il est indispensable que vous fassiez part à la secrétaire ou la manipulatrice de vos antécédents médicaux (traitements en cours, opérations, allergies).

En cas de grossesse il est important de le signaler également.

Le médecin prend connaissance de votre dossier médical (anciens examens de radiologie, lettre de votre médecin prescripteur, compte rendu opératoire).

Il peut être amené à vous poser des questions complémentaires et vous expliquera le déroulement de l’examen.

Déroulement de l’examen

La manipulatrice vous accueillera en salle de radiologie et vous expliquera le déroulement de l’examen.

Elle vous installera sur la table de radiologie, en position allongée le plus souvent.

La phase de désinfection sera réalisée sur la partie du corps concernée.

Le médecin radiologue procédera à l’infiltration qui dure en général quelques secondes.

Après la réalisation de l’examen, la manipulatrice vous invitera à passer par l’accueil pour finaliser votre dossier : la secrétaire vous demandera si vous souhaitez patienter ou re passer plus tard afin de récupérer vos résultats (le compte rendu et les images).

Conduite à tenir et surveillance

Il vous est conseillé de laisser au repos la partie du corps infiltrée pendant 48 heures qui suivent l’examen.

Nous prenons toutes les mesures possibles mais il existe un très faible risque d’infection. Dans les jours qui suivent, des douleurs, une rougeur, un gonflement de l’articulation, de la zone infiltrée ou de la fièvre doivent vous alerter. Il faut nous appeler sans délai pour vous rassurer et vous faire prescrire un traitement.

Cytoponction sous échographie

Le principe

Elle a pour but d’approfondir le diagnostic du médecin via un prélèvement de cellules dans l’organe concerné.
Le prélèvement est ensuite envoyé et analysé par un médecin pathologiste dans un centre d’analyse médicale.

Avant l’examen

Pour ce genre d’examen, il n’y a pas de préparation particulière.

Il est indispensable d’informer la secrétaire lors de la prise de votre rendez-vous , si vous prenez un traitement d’anti coagulant.

Il est indispensable que vous fassiez part à la secrétaire ou la manipulatrice de vos antécédents médicaux (traitements en cours, opérations , allergies…).

En cas de grossesse il est important de le signaler également.
Le médecin prend connaissance de votre dossier médical (anciens examens de radiologie, lettre de votre médecin prescripteur, compte rendu opératoire).

Déroulement de l’examen

La manipulatrice vous accueillera en salle de radiologie et vous expliquera le déroulement de l’examen.

Elle vous installera sur la table d’échographie, en position allongée de préférence.

La phase de désinfection sera réalisée sur la partie du corps concernée.

Le médecin radiologue prélèvera avec une fine aiguille, les cellules de la lésion sous guidage échographique. L’examen durera environ entre 5 et 10 minutes.

Les tissus prélevés partiront ensuite en analyse dans un centre : pour le compte rendu des résultats de la ponction il faudra attendre entre 5 et 6 jours. Votre médecin prescripteur, votre médecin traitant et le médecin radiologue recevront les résultats.

Après la réalisation de l’examen, la manipulatrice vous invitera à passer par l’accueil pour finaliser votre dossier : la secrétaire vous demandera si vous souhaitez patienter ou re passer plus tard afin de récupérer vos résultats (le compte rendu et les images).

Conduite à tenir et surveillance

Il vous est conseillé de laisser au repos la partie du corps infiltrée pendant 48 heures qui suivent l’examen.

Nous prenons toutes les mesures possibles mais il existe un très faible risque d’infection. Dans les jours qui suivent, des douleurs, une rougeur, un gonflement de l’articulation, de la zone infiltrée ou de la fièvre doivent vous alerter. Il faut nous appeler sans délai pour vous rassurer et vous faire prescrire un traitement.

14
médecins
radiologues

35
collaborateurs

8
centres